Vous êtes ici : Pédagogie » Classes spécifiques et parcours particuliers » Classe défense et sécurité globale

Classe défense et sécurité globale

Le principe de la classe de défense et sécurité globales est de créer un partenariat entre un établissement scolaire et des formations militaires afin de renforcer le lien armée-nation.

En Janvier 2016, à l’initiative de Patrick Néolas, Principal, les collèges d'Ambrières, de Gorron et de Landivy ont signé une convention avec la délégation militaire, dans le cadre de la création d'une option "défense et sécurité globale".


Patrick Néolas, principal du collège Léo-Ferré et son homologue de Gorron signent la convention de partenariat avec le lieutenant-colonnel Eric Richard.
C'est la première classe de ce type dans le département, il en existe une dizaine dans la Région des Pays de la Loire.

Ainsi, des élèves volontaires de classe de troisième se positionnent sur des thèmes liés à la citoyenneté, l'entraide ou la défense des valeurs françaises et se familiarisent avec l'équipage d'une vedette de lutte anti-sous-marine.

En 2018, à Ambrières, deux heures par semaine, vingt-six élèves abordent des questions liées à l'actualité en rapport avec la défense avec leur professeur d'histoire-géographie, Philippe Colas.


Les classes "défense et sécurité globales"

Les classes « défense globale » sont nées, de façon un peu spontanée, dans l'académie de Nice, à l'initiative d'une enseignante, Mme Chritine Faller. Les caractéristiques communes de ces classes sont les suivantes :

  • Un projet d'établissement.
  • Une prise en compte des préoccupations de défense et de sécurité dans un cadre transdisciplinaire.
  • Un partenariat pluriannuel avec une unité militaire, qui se prolonge sous forme électronique quand l'unité part en opération.
  • L'ensemble de la ou des classes concernées participe à l'opération.
  • Dans la plupart des cas, un public en difficulté, mais ce n'est pas une exigence, un établissement privé sous contrat à public non défavorisé ayant adhéré au concept dans l'académie de Nice.
  • Elles peuvent éventuellement se juxtaposer avec le dispositif « cadets de la défense », mais ce n'est pas non plus une exigence ni même la généralité des cas.

Ce dispositif est apparu très riche de possibilités et a été intégré dans la convention sur la promotion de l'égalité des chances signée le 13 mars 2011 par les ministères de la Défense et de l'Éducation nationale.

http://eduscol.education.fr/cid47691/l-enseignement-de-la-defense-dans-les-programmes.html


Bilan annuel 2016-2017 du collège d'Ambrière les Vallées   Cliquer ici


Partager cette page

Rédigé par Isabelle Lavollee

M.A.J. le 22/11/2018