Vous êtes ici : Pédagogie » Ressources » EPS

L'orientation à l'école primaire - L'interdisciplinarité

Orientation et enrichissement lexical au cycle 1

Programmes 2008

Domaine : Agir et s'exprimer avec son corps, découverte du monde (se repérer dans l'espace)
« A la fin de l'école maternelle, l'enfant est capable de :
- comprendre et utiliser à bon escient le vocabulaire du repérage et des relations dans le temps et dans l'espace.
- se repérer dans l'espace d'une page
- avoir une image orientée de son propre corps
- décrire un parcours simple. »

Le vocabulaire spatio-temporel

Eléments de progression dans l'acquisition de vocabulaire à l'école maternelle.
Identification et connaissance des espacesMaîtrise des indicateurs spatiaux par rapport à une personne
ou un objet fixe
Maîtrise des consignes directionnelles
Désignation des espaces familiers restreints : classe, couloir,
dortoir, salle de motricité, toilettes, bibliothèque, cour,
salle des ATSEM, bureau...
devant / derrière
dessus / dessous (au-)sur / sous
dans / hors /
à côté / entre* / près de
à l'intérieur
/ à l'extérieur
en haut / en bas
au même endroit
avant / après*
début / fin*
Se diriger en haut/ en bas / sur le côté / en avant / en
arrière
Avancer / reculer
Monter / descendre
Tourner / aller tout droit
Traverser
Entrer / sortir
Grimper / escalader
Désignation des espaces familiers élargis : école,
quartier, trottoir, rue, jardin, parc, ville, campagne, mairie, église,
poste...
Loin / près*
Proche / lointain*
à gauche / à droite
S'éloigner / se rapprocher*
Quitter / atteindre
Se diriger à gauche / à droite
Parcourir
* La représentation de la notion de temps (cycles, chronologie, durée...) est étroitement liée au repérage dans l'espace physique et celui de la trace écrite
(tableau, feuille...). Un vocabulaire commun est employé.

Le parallèle « début / durée / fin - départ / distance / arrivée » est à souligner.

Maîtriser un vocabulaire spécifique

  • les objets : une balise, une fiche de route, une pince, une pancarte, ...
  • autres substantifs : une flèche, un indice, un code, un itinéraire, un trajet, un parcours...
  • les actions : observer, se repérer, se diriger, s'orienter, prendre des repères, représenter, ...

Les activités de classe

Avant et après la séance :
- Rappel de la séance précédente, avec support possible de documents iconographiques, d'objets...
- Projection dans la séance à venir : découverte du matériel, nouvelle consigne, organisation, envisager la liste du matériel utile, des actions à réaliser (en découvrant un schéma de jeu, en regardant le matériel), mise en place d'un projet d'action...
Pendant la séance :
- Passation de consignes : l'élève intègre et réutilise le vocabulaire spécifique employé par l'enseignant.
- Temps d'échange en situation (regroupements, interactions multiples entre élèves, maître/élève, maître/équipe...) : l'élève fait part de ses actions, observations, sensations, impressions, choix, ...
- Bilan de fin de séance : l'enseignant interroge sur le matériel utilisé, les lieux parcourus, fait expliciter des choix ou stratégies (Qu'avez-vous fait pour réussir ?)...
Elargissement, réinvestissement (autres moment dans la semaine) :
- Observations diverses (photos ou vidéos de la séance, plans, schémas...) en atelier ou regroupement, possibilité de reconstitution chronologique de l'activité
- Diaporama en libre accès (accueil, atelier)
- Construction d'une maquette
- Traces écrites (dictée à l'adulte) : règle du jeu, compte-rendu de l'activité, légende de photos, liste de matériel, ...
- Enrichissement des outils de conservation du vocabulaire : affichage, cahier de vie, imagier, abécédaire (papier et multimédia), classeur (catégories), étiquetage, bac de classement de fiches lexique, enregistrement sonore du lexique par les élèves...
- Utilisation de ces outils : référents pendant les activités, référents pour la copie et la production d'écrit, atelier d'écoute, tris et classements, ...
- Lecture d'albums sur le thème de l'espace, des itinéraires, des recherches (voir bibliographie)...
- Jeux de société : memory, loto,... liés à l'activité

Orientation et découverte du monde aux cycles 1 et 2.

Objectif : faire le plan du jeu pour la règle de jeu en maternelle.
Ecole Publique de Ste Suzanne . Classe de PS-MS-GS

PHASE 1 : Appropriation de l'espace par le vécu corporel

Jeux d'échauffement
On va mettre l'enfant en situation de course et lui demander d'être en dehors, à l'intérieur ou sur les limites de l'espace du jeu.

PHASE 2 : Première représentation par le dessin

De retour en classe, on demande aux enfants de faire le dessin du jeu. En général, nous obtenons autant de versions que d'enfants.
Ces dessins sont donc uniquement lisibles par les enfants qui les ont faits.
Ils en prennent conscience.

PHASE 3 : La maquette

Les enfants fabriquent une maquette avec du matériel simple (lego, boîtes, cubes...). Il s'agit de leur faire prendre conscience que ce n'est plus la réalité mais une représentation plus petite.
Pour faire réaliser une maquette en lego par petits groupes ( MS-GS) :
1) Lister à l'oral et à l'écrit sur le tableau les différents éléments qui doivent figurer sur la maquette (murs du gymnase, lignes blanches, 4 plots pour la maison, des objets et 2 tapis au milieu de la maison).
2) Chercher des correspondances entre le matériel réel et des objets ou jouets de la classe.
Bien prendre en compte :
- la taille (proportion),
- la forme,
- la couleur.
Il est important d'établir un lien avec la légende et donc la symbolisation :
tapis bleu de gym rectangle = très petite plaque de lego, cerceau = roue de lego, objets dispersés = perles du coin enfilage...
3) Disposer les objets les uns par rapport aux autres.

PHASE 4 : Le plan dessiné

On repasse à un tracé en 2D.
Les enfants peuvent le faire :
- directement,
- à partir d'une photo de la maquette, vue du dessus.
La représentation peut être encore incomplète (symbolisation, position des objets les uns par rapport aux autres).
Phases intermédiaires possibles permettant de travailler la position des objets les uns par rapport aux autres :
1) réaliser un plan par collage
une feuille A3 = le gymnase, une feuille jaune A4= l'espace de jeu, 4 grandes gommettes triangle = les plots, un petit rectangle bleu = tapis de gym, 3 grosses gommettes rondes = les cerceaux et des petits morceaux de papier de couleur= les objets.
2) en faisant le contour des objets sur une surface plane

PHASE 5 : Le plan

On remarque encore plusieurs représentations des objets.

Insister sur l'idée de symbolisation :
1 objet = 1 seule représentation

Rappeler qu'il s'agit d'une représentation obtenue à partir d'une vue de dessus.
La démarche d'élaboration du plan d'un espace plus large (classe, école, stade, jardin public...) pourra s'effectuer en cycles 2 et 3 de la même manière.

Orientation et cartographie au cycle 3.

Il est important de lier le travail en orientation avec la cartographie en définissant des objectifs clairs :
  • Repérer les points cardinaux.
  • Savoir différencier des cartes en fonction d'un critère de sélection.
  • Mettre en évidence les 3 paramètres de la mise sur carte d'un lieu : l'échelle, l'altitude et la légende.
    • Etudier les codes de présentation et d'écriture d'une légende de carte :
      - Savoir différencier les 3 signes pour réaliser une carte : points, lignes, surfaces.
      - Connaître la correspondance des couleurs.
    • Prendre conscience de l'utilité de l'échelle.
      - Approcher l'idée de proportion entre les éléments constituant le milieu.
      - Savoir prendre des mesures sur une carte à l'aide de l'échelle et voir à quelle distance elle correspond dans la réalité.
      - Etalonnage des pas.
    • L'altitude : Comment peut-on la représenter sur une surface plane ?
      - Comprendre le fonctionnement des courbes de niveau.
      - A partir d'une carte, deviner le relief.
Objectif final : savoir lire, interpréter et légender une carte.

Bibliographie :
Cartes et plans : collection jeune découvreur, édition du Carroussel.
Lire des cartes : collection la documentation par l'image, septembre 1995, édition Nathan Pédagogie.
Partager cette page

Rédigé par Muriel Spagnolo

M.A.J. le 15/04/2010